10 Nov. 2010

L'Homme qui voulait vivre sa vie

L'Homme qui voulait vivre sa vie

Un film de Eric Lartigau

Paul Exben a tout pour être heureux : une belle situation professionnelle, une femme et deux enfants magnifiques. Sauf que cette vie n'est pas celle dont il rêvait. Un coup de folie va faire basculer son existence, l'amenant à endosser une nouvelle identité qui va lui permettre de vivre sa vie.

L'avis de Patchouli

Patchouli

Voyagez en Hongrie au bras du ténébreux Romain Duris !

Pourquoi payer l'entrée ?

- Les filles amatrices de bruns ténébreux seront une fois de plus conquises !
- On voyage en Hongrie gratos, et figurez-vous que ça a de la gueule la Hongrie !
- On touche du doigt le rêve de tout quitter pour flâner dans des pays inconnus et photographier tout ce qui nous entoure.

Pourquoi râler à la sortie ?

- Hum... elle est où la fin du film ? Merde on me balance le générique dans la gueule alors que je commençais tout juste à savourer...
- Qui s'est occupé du casting des seconds rôles ? Le même que celui de "Plus belle la vie" ?
- Moi aussi je veux apprendre à faire des photos de ouf avec un appareil pourri, sans flash en plus (et sans Photoshop) !




barometre

L'avis du Mâle

Mâle

L'homme qui voulait vivre sa vie ou comment Duris passe de bobo à clodo.

Pourquoi payer l'entrée ?

- C'est cool, en fait on peut avoir une grande maison à Paris, mais à condition d'être avocat, sinon ça marche pas...
- La prod semble avoir été soudoyée par l'office du tourisme hongrois, on aurait presque envie de faire ses valises pour un petit road trip !
- Ce qui est bien avec Romain Duris, c'est que niveau pilosité, on est tout de suite décomplexé !

Pourquoi râler à la sortie ?

- Mieux que "C'est du propre", Romain Duris vous montrera comment faire le grand ménage grâce à une housse de couette !
- La vache, ça doit coûter cher de bons acteurs ! C'est sur après Romain Duris et Catherine Deneuve, il ne devait plus rester grand chose pour le reste du casting !
- D'ailleurs, les caisses étaient tellement vides que le réal n'avait même plus d'argent pour boucler son film ! Fallait bien payer le générique...

barometre


Voir toutes les critiques