06 Avr. 2011

L'Agence

L'Agence

Un film de George Nolfi

Sommes-nous maîtres de notre destin ? Ou sommes-nous manipulés par des forces invisibles ? David Norris entrevoit l'avenir que le Sort lui réserve et se rend compte qu'il aspire à une autre vie que celle qui lui a été tracée. Pour y parvenir, il va devoir poursuivre la femme, dont il est tombé follement amoureux, à travers les rues de New York et ses réseaux souterrains...

L'avis de Patchouli

Patchouli

Cours, Matt, cours ! Ton script s'est barré !

Pourquoi payer l'entrée ?

- Comment ne pas être attiré par l'adaptation d'une œuvre de Philip K. Dick ? Pour ma part j'ai adoré Minority Report, alors pourquoi pas renouveler l'expérience avec l'Agence ? Voici le film qui vous permettra de replonger dans un des nombreux univers d'un des maîtres de la science-fiction.
- Matt Damon est parfait comme toujours, cette fois-ci dans un rôle de politicien, un poil immature. Mélangez Will Hunting pour l'histoire d'amour et Jason Bourne pour l'action et vous obtiendrez David Norris ! Sauf qu'à force de faire des mélanges, on obtient pas toujours que du bon...
- Emily Blunt, sublime, nous délivre le rôle d'une femme moderne, indépendante, aussi charmante que peste ! Matt n'a qu'à bien se tenir, Emily, on la drague pas comme ça !

Pourquoi râler à la sortie ?

- Tous les ingrédients sont réunis, mais rien à faire, la sauce ne prend pas ! La BO en fait trop, les acteurs pas assez, l'eau de rose pointe le bout de son nez, les situations fantastiques deviennent grotesques... au final le tout a un goût de téléfilm… Mais que fait Cyril Lignac ?
- Il est quand même bizarre ce Mat. Une nana fait exprès de noyer son portable dans son café et… il tombe amoureux ! Il serait pas un peu maso sur les bords ? Je sais, l'amour est aveugle...
- Les méchants, c'est plus ce que c'était… On voudrait du Mister Smith et on nous sert du Joséphine, ange gardien ! En même temps, se téléporter en ouvrant des portes grâce à un chapeau sur la tête, c'est pas terrible comme pouvoir... et ça aide pas pour se la péter !


barometre

L'avis du Mâle

Mâle

Attention, Matt Damon a un chapeau ! Ça va faire mal !

Pourquoi payer l'entrée ?

- La vraie force de l'Agence, c'est son script, dans la lignée de Dark City, le côté glauque en moins. Rien d'étonnant quand on connaît l'auteur : Phillip K. Dick ! Mais qui dit bonne idée ne dit pas forcément bon film...
- La vache, c'est fou tout ce que l'on peut faire avec un chapeau ! Tu te le fous sur la tête, tu passes une porte et paf ! Tu te téléportes à l'autre bout de la ville ! Franchement, même Harry Potter ne nous l'avait pas faite celle-là ! Et dire qu'on continue à se faire chier à prendre le métro !
- Qu'il est agréable de voir des méchants aussi courtois ! Ils ne tirent pas la tronche, sont tirés à quatre épingles et en plus, ils vous prêtent leur chapeau en cas de besoin ! Pour peu, on serait presque prêt à devenir leur ami !

Pourquoi râler à la sortie ?

- Pitié, arrêtez de nous polluer les oreilles avec de la musique à chaque plan ! Il suffit que le héros aille pisser pour qu'on nous sorte les violons et les trompettes ! Un peu plus, on se croirait dans une émission d'M6 !
- L'idée de départ avait du potentiel. Malheureusement, entre script et version définitive, la route est si longue que le film a fini par s'essouffler ! A force de survoler son sujet sans vouloir choquer personne, le tout se rapproche plus d'un téléfilm que d'une véritable œuvre cinématographique. Dommage !
- Je n'avais jamais vu un gars aussi stoïque ! Des mecs trop bizarres se téléportent devant Matt et lui, pépère, il court retrouver sa copine sans se poser de questions ! Ça doit sûrement arriver tous les jours aux États-Unis... ils arrivent bien à nous faire apparaitre des armes de destruction massive !

barometre


Voir toutes les critiques