18 Mars 2011

Avant l'aube

Avant l'aube

Un film de Raphaël Jacoulot

Frédéric, un jeune en réinsertion, travaille dans un grand hôtel à la montagne. Un client disparaît. Frédéric suspecte la famille qui l'emploie mais choisit de protéger son patron, cet homme qui le fascine. Bientôt, il est mis en danger.

L'avis de Patchouli

Patchouli

Kubrick vous avait prévenu, les hôtels en montagne, c'est pas bon !

Pourquoi payer l'entrée ?

- Retrouvez Jean-Pierre Bacri (mon mentor en matière de râleur) au meilleur de sa forme dans un rôle charismatique qui lui va comme un gant ! Attention ici quand Bacri râle, ça ne rigole plus !
- Pour une fois qu'une femme flic n'est pas une brune à la voix rauque qui porte un blouson en cuir… mais plutôt une petite blonde décontractée en doudoune flashy, ça nous change des clichés ! Merci Sylvie Testud pour cette interprétation tout en fraîcheur !
- Si vous hésitiez encore à accepter un petit boulot dans un grand hôtel perdu en plein milieu de la montagne, et que Shining ne vous avait pas encore dégoûté, voici le film qui mettra fin à vos doutes ! C'est bon, vous avez compris la leçon, où on recommence ?

Pourquoi râler à la sortie ?

- Mention spéciale à India Hair (petite amie de Frédéric dans le film) qui, à elle seule, surpasse la performance de Colin Firth. Elle ne bégaye pas, mais pourtant, impossible de comprendre ce qu'elle dit ! AR-TI-CULEZ Mademoiselle !
- Chéri pourquoi ya du texte sur le plan de la voiture là ? Ah c'est le générique ? Mais euh... elle est où la fin ? Jamais je ne m'étais sentie aussi coupée en plein vol depuis Harry Potter et les reliques de la mort, partie 1... sauf que pour le coup c'était normal !
- Devinette : j'ai 10 policiers qui coursent 1 mec dans une montagne enneigée, le mec a 50 mètres d'avance, va t'il s'en sortir ? Bah oui, essayer de faire monter le suspens dans une course poursuite d'escargots, c'est pas facile !


barometre

L'avis du Mâle

Mâle

La montagne ça vous gagne... ou pas !

Pourquoi payer l'entrée ?

- Après avoir râlé sur son cuisto, son chien et son garde du corps, voici Jean-Pierre Bacri qui râle sur son stagiaire ! Pas de doute, il nous revient en pleine forme ! Mention spéciale à Vincent Rottiers, lui aussi tout bonnement excellent en jeune en réinsertion écorché vif !
- Si pour vous le mot "montagne" se résume à sports d'hiver, raclette et vin chaud, attendez vous à être surpris ! Raphaël Jacoulot nous montre l'envers du décor et crée une ambiance stressante à souhait !
- A mi-chemin entre Tony Soprano et Don Vito Corleone, Jean-Pierre Bacri nous interprète sa vision du parrain manipulateur, avec une touche de montagnard en plus ! Tremblez !

Pourquoi râler à la sortie ?

- Le principal problème d'Avant l'aube, c'est qu'il tourne à vide ! Dès les premières minutes, on nous pose les bases de l'intrigue et pendant l'heure restante, on n'en saura pas plus ! En fait c'est un peu comme regarder un match de foot tout en connaissant le score final... C'est frustrant !
- C'est vrai que c'est joli les plans aériens de voiture qui roule... Malheureusement tout le monde n'a pas le talent de Stanley Kubrick ! A force d'en faire un toutes les deux minutes, on se croirait plus aux 24 heures du Mans que devant un drame intimiste !
- Mais c'est quoi cette fin digne d'un téléfilm de France 2 ? Ils ont du mettre tellement d'argent dans la location de l'hélicoptère, qu'ils ne devaient plus avoir de thune pour payer des scénaristes ! Comme quoi entre scénario et hélico, le choix n'est pas si simple !

barometre


Voir toutes les critiques