09 Févr. 2011

Le Discours d'un roi

Le Discours d'un roi

Un film de Tom Hooper

D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI, suite à l’abdication de son frère Edouard VIII. D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage aux méthodes peu conventionnelles.

L'avis de Patchouli

Patchouli

So British !

Pourquoi payer l'entrée ?

- Voici un film tout en classe et en finesse, qui alimentera votre culture tout en vous faisant sourire. Plus qu'une leçon d'histoire, une véritable leçon d'amitié.
- Helena Bonham Carter enfin dans un rôle où elle ne joue, ni une nymphomane, ni une sorcière, ni une cannibale… son côté excentrique nous manquerait presque en fait !
- Colin Firth parvient à garder sa classe et son charme… même en bégayant ! Y'a pas à dire ils sont doués ces British ! Si ça, ça mérite pas un Oscar…

Pourquoi râler à la sortie ?

- C'est très bien tout ça, mais j'ai quand même une légère impression de déjà vu… ou alors j'ai trop regardé l'ex émission de Stéphane Bern, allez savoir !
- Il nous prendrait pas pour une poire ce réal ? L'histoire se passe en Grande-Bretagne et il ne pleut qu'une seule fois dans le film ! Non mais, faut pas me la faire à moi !
- Le film serait déconseillé aux moins de 17 ans aux États-Unis (soit la même interdiction que pour Saw 3D) à cause de la présence du mot Fuck dans certaines séquences. Non mais ça va pas bien les Ricains là ?

barometre

L'avis du Mâle

Mâle

Je vous ai compris !

Pourquoi payer l'entrée ?

- Cadrages parfaits, mise en scène somptueuse, casting alléchant, scénario humaniste… Le Discours d'un roi possède sans conteste toutes les qualités d'un grand film ! Pas étonnant qu'il soit l'un des favoris aux Oscars, il a été fait pour !
- Plus doué que ma prof d'histoire, Tom Hooper a réussi à attirer mon attention sur un sujet peu passionnant aux premiers abords. Même Stéphane Bern n'aurait pas fait mieux !
- Après Colin Firth dans la peau du peintre Vermeer, le voici en monarque bègue ! Si avec tout ça, il n'arrive pas à choper une récompense, il ne lui reste plus qu'à pointer au pôle emploi !

Pourquoi râler à la sortie ?

- Malheureusement, comme la plupart des films à Oscars, l'ensemble reste un poil lisse et impersonnel. Le Discours d'un roi se contente juste d'être un bon film sans prendre de risque !
- Mais dites-moi, ils sont en pénurie d'acteurs au Royaume-Uni ? Dumbledore en George V, Queudver en Winston Churchill... c'est un poil déstabilisant tout de même ! Comme quoi, même à Poudlard, c'est la crise !
- C'est bizarre de voir le peuple anglais applaudir en masse son roi alors que celui-ci vient d'annoncer l'entrée en guerre du pays ! Ça doit être ça l'humour british ! Isn't it ?

barometre


Voir toutes les critiques